Henri Ploquin (1924-2009) : De la terre à la brique.  De la brique aux P.T.T.
 PDF & Epub   CANDÉ   CONTACT   ACCUEIL 
  Table des matières

  1. Les mémoires de ma jeunesse


  2. Les premiers souvenirs de mon enfance


  3. Un autre souvenir de jeunesse


  4. Une aventure à l'âge de huit ans


  5. Un copain d'école


  6. Ma sortie d'école


  7. Mes premières fréquentations avec Simone


  8. Après notre mariage


  9. Ma nouvelle usine


  10. Ma première rencontre avec les P.T.T.


  11. Trois semaines à la Possonnière


  12. Un souvenir de facteur


  13. Histoire ou aventure dans un bureau de poste


  14. Montjean-sur-Loire


  15. Montfaucon-sur-Moine


  16. Rue de la Petite Planque, à Candé


  17. Un lièvre tombé en bonnes mains


  18. Mon départ à la retraite

  19.  
  20. Mot de la fin

  21.  
  22. Dessins originaux accompagnant mon récit

  23.  

Chapitre 1
Les mémoires de ma jeunesse


Je suis né d'une famille de fermiers, le 10 avril 1924, à Freigné, dans le Maine et Loire, à la limite de la Loire-Atlantique, commune où mon père lui-même était né.  Il était le frère jumeau de Charles et s'appelait Désiré.  Ils étaient nés le 28 août 1891.  Tous deux ont fait leur régiment dans l'artillerie, à Poitiers, au 33 ième.

Il ne leur restait que quelques jours à faire lorsque l'Allemagne nous déclara la guerre, en 1914.  Tout de suite, ils sont envoyés sur le front.  Ils ont lutté pendant quatre années; mon père fut blessé d'une balle de mitrailleuse, à Ypres, en Belgique, dans l'épaule gauche.  Il croyait bien la guerre terminée pour lui, mais quelques mois plus tard, il repartait sur le front et la guerre ne se terminera que le 11 novembre 1918.

Aussitôt la guerre terminée, il repartait pendant presque un an faire l'occupation en Allemagne, ce qui lui a fait faire sept années moins treize jours sans quitter l'uniforme militaire.  Il fut bien content de retrouver la vie civile à presque trente ans.

Mes parents se sont mariés en 1921 et ont eu un premier fils en 1922, qu'ils ont appelé Désiré, comme le père, puis moi-même, deuxième fils, né le 10 avril 1924.  Ensuite, un troisième en mai 1926, un quatrième en avril 1928 et un cinquième en 1929 qui est décédé à l'âge de 11 ans, le 11 mars 1941, opéré un peu trop tard de l'appendicite.  Mes parents en eurent un immense chagrin.

.
 Haut de page  © 2010-2014 Annick Ploquin. Tous droits réservés.